À voir et à goûter

Une action internationale indispensable pour la défense des indications géographiques !

Une action internationale indispensable pour la défense des indications géographiques !

Les indications géographiques (AOP et IGP au niveau européen) sont des outils de développement agricole aux bénéfices multiples pour les consommateurs et les territoires. C’est pour témoigner des avantages de ce système que sont intervenus lors des rencontres de Cambremer le 2 & 3 mai dernier 3 représentants d’OriGIn :

Christian AMBLARD, Délégué général du Syndicat du Pruneau d’Agen IGP, membre du comité exécutif d’oriGIn ;
Leo BERTOZZI, Représentant de l’AICIG (Associazione Italiana Consorzi Indicazioni Geografiche) ;
Claude VERMOT-DESROCHES, Président d’oriGIn section France et Président du CIGC (Comité Interprofessionnel de Gestion du Comté).
 

Ils ont pu réaffirmer que les indications géographiques comportent des valeurs à contre-courant : productions par essence non délocalisables, gérées collectivement, traduisant l’expression de cultures originales inscrites dans le patrimoine local. Leur conditions de production sont définies en toute transparence dans des cahiers des charges contrôlés de manière indépendante. Elles sont créatrices d’emploi et permettent un plus juste partage de la valeur ajoutée créée par les groupements de producteurs.

Pour renforcer le système des indications géographiques, complémentaire au système des marques, l’INAO, OriGIn section France, l’association américaine des produits d’origine (AOPA) et la Fondation de recherche des produits d’origine américaine (AOPRF) ont signé un protocole de coopération.

 

Ce protocole permet d’établir un échange d’informations entre les différentes structures, afin de développer et renforcer leurs connaissances mutuelles sur les indications géographiques dans chaque pays. Il appuie par ailleurs les initiatives qui pourront améliorer l’identification et le développement des produits protégés sur la base de leur origine. Cela pourrait notamment se concrétiser par un accompagnement des producteurs américains dans la reconnaissance et l’enregistrement de l’indication géographique « Pommes de terre de l’Idaho » au sein de l’Union européenne.

Pour plus d’information, vous pouvez consulter les documents suivants :