Les AOP laitières françaises

Morbier

Morbier

Description

Lait de Vache Lait de Vache
Type de lait
AOP depuis 2000
Origine
8 514
Tonnes en 2017

Mais d’où provient cette ligne cendrée qui semble couper le Morbier en deux. Il faut remonter deux siècles en arrière pour comprendre la particularité de ce fromage au lait cru de vache. Dans les fermes isolées de Franche-Comté, les agriculteurs préparaient un fromage en deux fois. Avec la traite du matin, ils confectionnaient un caillé qu’ils moulaient et qu’ils recouvraient d’une fine couche de cendre de bois pour le protéger. Le lendemain matin, ils ajoutaient le caillé issu de la deuxième traite. Aujourd’hui, cette raie noire, désormais tracée avec du charbon végétal, reste la signature de ce fromage à la pâte lisse et fondante, qui se prête heureusement à tous les jeux culinaires. Son terroir de production correspond au massif jurassien. Il est donc idéal accompagné d’un vin jaune du Jura, à consommer avec modération bien entendu. Ce fromage à pâte pressée non cuite et à chair jaune pâle se trouve souvent sur un plateau de fromage classique. La meule de morbier mesure 35 cm de diamètre et 5 à 8 cm d’épaisseur. Il a obtenu son appellation d’origine contrôlée / protégée AOP en 2000.